A comme… Alphabet : L’héritage grec.

Publié le par Angela

 

  hieroglyphes      Le mot « alphabet » provient des
2 premières lettres grecques : alpha et bétâ. Apparue avec les Phéniciens in millénaire avant J.-C., l’écriture alphabétique s’est vraiment imposée avec l’alphabet grec (datant du VIIIe siècle avant J.-C., qui est la source des alphabets occidentaux.

 

L’écriture alphabétique repose sur la retranscription phonétique de la langue. En transcrivant les sons de la langue plutôt que les idées ou les choses (pictogramme), l’écriture alphabétique permet une réduction et simplification du nombre de signes : 26 lettres dans l’alphabet latin par rapport aux centaines de signes de l’écriture cunéiforme ou des hiéroglyphes égyptiens.

 

L’idée selon laquelle l’écriture vise spontanément à la transcription de la parole et que l’alphabet est donc l’évolution naturelle de toute écriture est aujourd’hui remise en cause. Il existe des écritures non alphabétiques très élaborées (comme l’écriture chinoise).

Par ailleurs, la thèse d’Eric Havelock (Aux origines de la civilisation écrites en Occident), qui fait de l’alphabet la source principale de la pensée grecque, n’est plus acceptée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article