Un Livre est la rencontre de 2 désirs décalés ...

Publié le par Angela

abeille-et-fleur.jpg

 

     Un Livre est la rencontre de 2 désirs décalés dans le temps : au commencement, celui d’un écrivain qui prend le risque de confier à une feuille blanche une partie de lui-même, jusque-là demeurée secrète. A l’autre bout, un lecteur qui attend, sans le savoir, ce message que l’auteur a confié au hasard.

 

*   Un livre est une bouteille jetée en pleine mer sur laquelle il faut coller cette étiquette : « Attrape qui peut »      Alfred de Vigny.

 

Pour que la rencontre miraculeuse entre un auteur et un lecteur puisse avoir lieu, il faudra bien des intermédiaires : un éditeur, un maquettiste, un typographe, un metteur en pages, un correcteur, un fabricant de papier, un imprimeur, un relieur, un transporteur, un grossiste, un autre transporteur et puis un commerçant, à moins que ce ne soit un Club ou une Bibliothèque.

 

*   3 choses sont nécessaires pour faire un bon livre : le talent, l’art & le métier, c'est-à-dire la nature, l’industrie et l’habitude.     J. Joubert.

 

Qui donc sera l’organisateur de la rencontre entre l’auteur et le lecteur ? Sera-ce un catalogue, une revue, une émission de T.V., une vitrine, le conseil d’un ami ou d’un professionnel ? A moins que ce ne soit tout bonnement le hasard.

Voici maintenant face à face l’auteur et le lecteur se regardant à travers le livre. Cet objet, fait de papier et d’encre, possède en plus toutes les qualités de la plaque de verre. Il dépend de celui qui lit que le verre soit transparent comme une vitre ou, au contraire, réfléchissant comme la surface d’une glace.

 

Tel est le double destin du livre : être la fenêtre ouverte sur d’autres lieux, un autre temps, d’autres vies ou bien le miroir qui reflètera les préoccupations, les pensées de son lecteur. N’est-ce pas nous, bien souvent, qui nous lisons de livre en livre, qui nous projetons sur d’autres destins, sur d’autres existences ?

 

*   Qui veut se connaître, qu’il ouvre un livre. Jean Paulhan.

 

*   Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade. Julien Green

 

*   Tout livre digne de ce nom s’ouvre comme une porte ou une fenêtre. Philippe Jaccottet

 

*   La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. François Mauriac.

 

*   La lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés.     Descartes.

 

*   Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es », il est vrai. Mais, je te reconnaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis.      François Mauriac

 

*   Une bibliothèque, c’est le carrefour de tous les rêves de l’humanité.     Julien Green.

 

*   La véritable université de nos jours est une collection de livres.     Carlyle.

 

*   Vous aimez les livres ? Vous voici heureux pour la vie.     Jules Clareti

 

*   Toutes les grandes lectures sont une date dans l’existence.         Lamartine

 

*   Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé.    Montesquieu

 

Il existe pourtant certains livres dont l’existence est bien triste : richement habillés, ils sont alignés comme à la parade sur les rayons d’une bibliothèque et semble avoir été achetés uniquement pour servir d’alibi culturel à leur possesseur. Comme il se sent inutile le livre qu’on n’a pas lu !

 

*   Que de gens sur la bibliothèque desquels on pourrait écrire « usage externe » comme sur les fioles de pharmacie.    Alphonse Daudet.

 

*   Il y a des gens qui ont une bibliothèque comme les énuques ont un harem.    Victor Hugo

 

Un livre est fait pour être désiré, pour être feuilleté, lu, en attendant d’être relu. Mais le livre vieillit aussi, se démode, s’oublie, ses feuilles jaunissent et tombent comme celles d’un arbre.

 

*   Les livres ont les mêmes ennemis que l’homme : le feu, l’humide, les bêtes, le temps… et leur propre contenu...     Paul Valéry

Publié dans Ecriture : Symbolique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article