Une technique remontant aux Sumériens

Publié le par la.ronde.des.mots.over-blog.com

 
   écriture5jpg    Les Sumériens ont inventé l’écriture, vers 3 400 avant J.-C.

 

Les dates et les lieux d’apparition de la 1ère écriture sont assez bien établis.
Ce sont les ruines d’Uruk, cité-Etat de la Mésopotamie (aujourd’hui Warka au sud de l’Irak) qu’on a retrouvé, datées de 3 400 ans avant J.-C., les 1ères traces d’écriture. La Mésopotamie abritait alors une civilisation florissante où coexistaient plusieurs peuples, dont les Akkadiens et les Sumériens.

 

Les 1ères traces écrites connues sont des contrats commerciaux inscrits par les Sumériens sur des « bulles-enveloppes » et des tablettes d’argile. Cette écriture va évoluer vers un type graphique : le cunéiforme, appelé ainsi à cause de ses caractères en formes de coins gravés dans l’argile. Les 1ers écrits désignent des objets échangés  -  souvent des animaux (bœufs ou poulets) et de la nourriture (huile, blé, orge)  -  leur quantité et le nom des personnes impliquées dans l’échange. Ces tablettes d’argile accompagnaient les cargaisons de marchandises et étaient chargées d’authentifier leur contenu : des bordereaux de transport en quelque sorte.

 

Les débuts de l’Ecriture répondent donc à des fonctions comptables & commerciales. A cela vont s’ajouter des préoccupations administratives & politiques ; sur les tablettes d’argile, on peut lire des inventaires, des états de patrimoine associés à des personnes. Les scribes sont inscrit les titres et fonctions des hauts dignitaires, les offrandes qu’ils ont faites aux dieux. Par la suite, vers  -  2 500 ans, l’Ecriture évolue vers des récits : la vie des puissants, les généalogies, les guerres, les alliances, les grands chantiers, les réformes. Car l’écrit est lié au pouvoir. C’est un outil de propagation. Les faits rapportés visent à la glorification de celui qui a commandé le récit.

 

Publié dans Ecriture : Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article